Juste avant la bataille, juste avant la mitraille Que revienne le bruit des canons, juste avant le vacarme Au jeune soldat en armes, on a remis une enveloppe bleue de la maison Tu pars sur d’autres rives, si les gens qui t’écrivent Sont ceux de ton coeur, de ton sang, mais pourquoi tant de hâte Juste avant qu’il se batte, on a passé la lettre au soldat combattant Cette lettre commence: "Pardonne mon silence J’étais lasse d’attendre et adieu" tout en bas de la page "Je quitte le village bats-toi sereinement et pardonne-moi si tu peux" À la première flamme triste le garçon s’exclame "Que m’as-tu apporté, facteur? Juste avant que je tombe Sous la première bombe un petit papier bleu comme une balle a percé mon coeur" Son arme abandonnée il quitta la tranchée Et resta debout face au feu près de souroï en guerre Il a embrassé la terre seul le vent balayait des fragments d’un papier bleu
© Anne-Pénélope Dussault. Traduction, 2002
© Yves Desrosiers. Performance, 2002
© Yves Desrosiers + Bïa Krieger. Performance, 2010
© Claude Bouillin. Performance, 2016
© Patrice Martineau. Performance, 2015